Série d’été (3/10) – L’économie de la fonctionnalité

L’économie de la fonctionnalité: une solution pour traverser les crises ?

Avez-vous déjà imaginé que votre modèle d’affaires puisse être remis en question par les lois du marché ?
– « Mais, noooon !! Ca ne s’applique qu’aux grosses multinationales ça ! », me direz-vous…
Et pourtant, la majorité des activités, même les plus modestes vont tôt ou tard être soumises à des changements qui vont impacter notablement leur modèle d’affaires. Qu’elles le veuillent ou non !
Il n’y a qu’à penser au monde du transport,  taxi versus Uber …

Nos sociétés humaines évoluent.  L’arrivée des générations Y ( ces enfants nés entre 1980-2000 ) et Z (2000 – 2020 ), nous le rappelle tous les jours. Les aspirations personnelles, les habitudes de consommation et même les mœurs aussi.
Le rapport à la propriété change. Il devient de moins en moins important de posséder les choses pour autant qu’on en ait l’usage …

Posséder un objet, un outil, une  voiture, son habitation (et y vivre toute sa vie) sont autant d’entraves ressenties par ces générations en quête de liberté(s). Or ceci est un des principes fondateurs de l’économie de la fonctionnalité.

Et si cette tendance de consommation s’accélérait, se généralisait …
Né d’une prise de conscience que le modèle linéaire (extraire – produire – consommer – jeter) ne pouvait perdurer du fait :

  • de la raréfaction des ressources,
  • de la pollution générée lors de l’extraction de ressources,
  • puis du processus de production,
  • des quantités astronomiques de déchets qui s’entassent dans des décharges ou dans nos océans.  …

L’idée a germé que nous pourrions vouloir acheter l’usage d’un bien plutôt que ce bien lui-même.
Un exemple bien connu est celui de Philips depuis quelques années déjà propose de vendre de la lumière plutôt que de vendre des lampes et des ampoules.

Philips a donc dans ce cas de figure tout intérêt à produire le matériel ayant la plus grande longévité possible puisque sa source de revenu sera de vendre des heures d’éclairage. Au moins ils ont d’intervention de dépannage, au plus les ampoules durent et au plus ils gagnent de l’argent… Cela confère de nombreux avantages, comme celui de sortir de la guerre des prix et des coûts de production.

Cela permet de vendre à des clients des biens auxquels ils n’auraient pas accès autrement (faute de budget) en morcelant le prix à son usage. Il existe des initiatives qui s’adressent tant aux entreprises qu’aux particuliers… On peut déjà payer pour utiliser des voitures partagées, laver du linge, imprimer des copies en entreprises, etc
Pour les pionniers de l’économie de la fonctionnalité, il s’agissait le plus souvent d’une alternative plus engagée et responsable de faire des affaires. Demain, ce sera probablement une question de survie…

Depuis le début de cette décennie, le monde est secoué de toutes parts : pandémies mondiales incessantes, guerre en Ukraine, catastrophes diverses liées au bouleversement climatique ( inondations, sécheresses, incendies, etc etc ) Ce cocktail de mauvaises nouvelles bouleverse totalement les paradigmes sur lesquels, jusque-là, nos sociétés et notre économie reposaient.

Et si les coûts des matières premières grimpaient en flèche au point que la classe moyenne se paupérise durablement…

Et si… vos clients potentiels perdaient durablement une part importante de leur pouvoir d’achat et ne soit plus jamais en mesure d’acheter vos produits / services …

Que se passerait-il ? Que feriez-vous ???

L’économie de la fonctionnalité pourrait probablement apporter des réponses intéressantes…  Ne serait-il pas le moment de prendre le temps d’y penser ?

L’équipe des Business Shakers peut vous y aider et vous renseigner des partenaires, au besoin.

Rechercher sur le blog

Recherche à travers les sites de la SPI

Send this to a friend