Le bilan carbone de vos documents électroniques, vous y avez déjà pensé?

Petit à petit, le bilan carbone fait son chemin dans les entreprises. Et les entreprises commencent à s’y mettre, grâce notamment aux nombreuses ressources dorénavant facilement accessibles en ligne. A commencer par le site de l’ADEME, à l’origine du concept (https://tinyurl.com/2p8m867n). Les autorités belges aussi mettent à disposition des ressources, même si elles sont moins ambitieuse que celles de l’ADEME (https://tinyurl.com/2p9fhm4k). Parmi les entreprises actives dans le domaine, on peut aussi citer hellocarbo.com. D’ailleurs, chez SPI, on a déjà fait l’exercice.

Le concept et les méthodes faisant leurs chemins, les périmètres inclus dans ces bilans s’élargissent, et les documents dématérialisés ne passent plus entre les mailles du filet. Ainsi, Serda Conseil et la Coopérative Carbone viennent de publier le premier référentiel des indicateurs de la dématérialisation responsable qui permet une première évaluation, en 21 indicateurs, de l’impact carbone des principales étapes de la dématérialisation (https://tinyurl.com/ys2bm5pt). On y apprend ainsi que

  • une impression A4 pèse de 5.06 à 12.8 gr de CO²
  • un recommandé papier pèse de 35 à 105 gr de CO²
  • un recommandé électronique pèse de 12 à 120 gr de CO²

Les personnes intéressées par une évaluation du poids carbone de leur environnement digital peuvent prendre connaissance de ce référentiel sur le site de Serda.
A vos calculettes 😉

Rechercher sur le blog

Recherche à travers les sites de la SPI

Send this to a friend