Connaissez-vous les NFT?

NFT est l’acronyme anglais pour « Non Fongible Token » ou en Français, jeton non fongible. Une description (définition) des NFT nous est donnée par Wikipedia (https://tinyurl.com/473v8bbv). Comme elle est assez complexe, nous vous la laissons lire. Retenons simplement ceci: « Les jetons non fongibles sont utilisés pour attester une forme de rareté, représenter une forme de propriété symbolique et en faire un actif, et permettre l’interopérabilité de ces actifs sur diverses plates-formes« . En gros, il s’agit de matérialiser la propriété d’un bien immatériel numérique et d’attribuer tous les droits secondaires au propriétaire reconnu du jeton.

Si vous n’en n’avez pas encore entendu parler, ce n’est ni grave, ni inquiétant. Il s’agit d’un marché en développement, qui se cherche. Bien sûr, il y a des early adopters qui sont déjà actifs dessus et qui achètent et échangent divers types de contenus numériques « matérialisés », permettant à certains d’entre-eux de bâtir quelques fortunes. Mais le marché est encore particulièrement volatile et spéculatif. On se rappellera la mésaventure de Jack Dorsey, l’acheteur du NFT du premier tweet pour un montant de 2.9 millions de dollars, qui alors qu’il rêvait de s’en séparer contre la modique somme de 48 millions de dollars, n’a reçu que quelques offres dont la plus haute était de 280 dollars (https://tinyurl.com/yckv5fb4).

Quelques lecteurs curieux pourraient avoir envie de découvrir ce monde et, pourquoi pas, acheter l’un ou l’autre NFT de dessins (mais à leurs propres risques). Ceux-là visiteront, par exemple, les sites https://www.binance.com/ et https://opensea.io/ qui mettent en vente de tels actifs.

Qu’ils gardent néanmoins à l’esprit que, même s’ils sont basés sur la technologie de la blockchain, les NFT ne sont peut-être pas aussi sûrs qu’on veut bien nous le dire. Nous en voulons pour preuve la récente mésaventure vécue par Seth Green qui vient de se faire voler un personnage (dessiné) qu’il détenait sous forme de NFT et qu’il ne peut plus exploiter commercialement. C’est ce que nous relate cette conversation sur LinkedIn qui interroge sur la réalité de la propriété associée aux NFT (https://tinyurl.com/ms3653uu).

Alors, investir dans les NFT, pourquoi pas, mais il faut être informé et rester vigilant pour éviter toutes mauvaises surprises.

Rechercher sur le blog

Recherche à travers les sites de la SPI

Send this to a friend