Le métavers de Facebook, futur eldorado pour les audacieux?

Il y a quelques semaines, Facebook (l’entreprise, pas le réseau social ) qui, entre-temps, a décidé de se faire appeler META, a fait sensation en déclarant vouloir investir des milliards de dollars dans la construction d’un métavers. Le métavers étant ici présenté comme un monde virtuel dans lequel les internautes pourraient s’inventer une autre vie et Facebook y vendre des espaces publicitaires.

Que sera le métavers? Certains esprits, qui voient les GAFAM comme régies publicitaires, nous diront que ce sera un nouveau canal publicitaire qui dealera du temps d’attention contre du plaisir et des interactions entre les personnes. Et que bien vite, il prendra une place importante dans nos vies. Mais d’autres nous rappellent que les métavers existent déjà… et que les enjeux dépassent largement la stratégie de Facebook pour pérenniser et développer ses revenus publicitaires. C’est notamment le sens de ces deux billets de Matthias Hauser sur le portail de l’IE, intitulés « Le métavers, enjeu de souveraineté » (https://portail-ie.fr/analysis/3022/le-metaverse-enjeu-de-souverainete-12 & https://portail-ie.fr/analysis/3025/le-metaverse-enjeu-de-souverainete-22). Il nous y cite les quelques métavers existants et ayant existé. Et surtout il met en perspective les changements que l’émergence d’un ou plusieurs univers digitaux pourraient avoir sur le fonctionnement de l’univers « real life ».

Plus prosaïquement, la perspective du développement de nouveaux métavers amène aussi la possibilité de nouveaux business pour tous les (candidats) entrepreneurs. D’ailleurs, de nombreux exemples existent de fortunes bâties sur Second Life, l’univers des Sims, Fortnite… Parce qu’il est quasi sûr que tout ce qui peut se vendre dans la vraie vie sera vendu aussi dans les métavers, voire davantage. Et que, si dans un premier temps les objets virtuels seront des « doubles » numériques, il y a fort à parier que rapidement, de nouveaux objets et services vont naître dans la matrice pour ensuite en sortir.

Alors, entrepreneurs de tous poils, n’attendez pas trop longtemps pour fourbir vos armes et envisager une extension de votre business vers les futurs métavers.

Rechercher sur le blog

Recherche à travers les sites de la SPI

Send this to a friend