Impression 3D de pièces détachées. Vous en rêviez? Ils l’ont fait!

Lorsqu’on parle d’impressions 3D avec des utilisateurs lambda, parmi les premières utilisations opérationnelles qui sont citées, la production de pièces de rechange, introuvables par ailleurs, est une des plus courantes. Même si, à la réflexion, l’idée semble plus difficile à mettre en œuvre que ce que l’on croit initialement, notamment en raison des problématiques de droits de propriété intellectuelle et de responsabilité des industriels.

Le rêve est devenu réalité ! La société Boulanger, en France, propose maintenant ce service à ses clients: une pièce défectueuse dans un électroménager? Boulanger vous l’imprime. Et hop, petite déprogrammation de l’obsolescence.

Un catalogue de pièces est disponible sur le site www.happy3D.fr. Les pièces disponibles peuvent être imprimées (gratuitement) dans certains magasins de la chaine ou auprès de partenaires, heureux propriétaires d’imprimantes 3D.
Tout en étant expérimental, ce projet poursuit plusieurs objectifs. Il présente bien sûr un aspect « économie durable » et communautaire (réseau de partenaires comme www.feedlabster.com et  invitation à participer à la création de fichiers imprimables et à les imprimer) mais il a aussi des considérations commerciales (promotion de la vente d’imprimantes 3D).


Rechercher sur le blog

Recherche à travers les sites de la SPI

Send this to a friend