Série d’été (8/10) – Cours, Forrest, cours !

forrest

Print Friendly, PDF & Email

Forrest Gump n’est pas un film ni un personnage de long discours ; c’est même tout le contraire. C’est l’histoire d’un homme simple d’esprit, à la vision enfantine, qui traverse les événements majeurs de l’Amérique moderne (succès du rock et d’Elvis Presley, élections présidentielles, Black Panthers, flower’s power, Guerre du Vietnam, Watergate, débuts pandémiques du sida, etc.) avec une naïveté pragmatique qui lui permettra de les vivre au plus près, voire de les influencer.

Ses pensées sont simples, courtes, à la fois lentes et directes, construites à l’aide de citations de ses proches. « Ma maman disait toujours : La vie, c’est comme une boite de chocolat. On ne sait jamais sur quoi on va tomber », ou encore le redondant « N’est stupide que la stupidité ».

Forrest Gump est profondément optimiste. Il décrit factuellement les événements et ne pensera jamais à mal a priori. Ne comprenant pas ses congénères ni les enjeux de son époque, il a tendance à s’étonner, mais sans juger. Au fond, Forrest Gump est précurseur dans l’avènement du Kaizen, cette philosophie japonaise des petits pas, maintenant utilisée dans la gestion des organisations. Il agit, il court, sans se poser trop de questions, il mange chocolat après chocolat, il « fait en allant », comme dirait Jean-François Zobrist, l’ancien CEO de Favi.

Et c’est probablement tous ces éléments-là, qui en font une personnalité différente, à la pensée originale et donc inspirante, tant pour le spectateur que pour les autres personnages du film.

Son allocution sur le Vietnam, habillé en soldat décoré pour héroïsme, devant une assemblée de militants anti-guerre, est un point d’orgue de cette posture (https://www.youtube.com/watch?v=gzwik_uDBQY). Sans même être entendu par le public – puisqu’un militaire débranche la sono – il clôture sa brève et naïve allocution avec un « c’est tout ce que j’ai à dire à ce sujet ». Au fond, qu’y a-t-il d’intéressant à dire sur la guerre ? Rien : elle est absurde pas essence. Et, comme toujours, par accident, Forrest illustre l’idée par l’exemple plutôt que par un long discours.

Vous avez un discours à préparer et vous manquez d’inspiration ? Regardez Forrest Gump, je vous garantis un back to the roots rafraîchissant 😊

PS : alors, ce discours d’un roi ? Magnifique, non?

Commenter