A propos des progrès de l’impression 3D…

maquette_3D

Print Friendly, PDF & Email

Il y a quelques temps, les business shakers (qui ne s’appelaient pas encore de la sorte) ont organisé, dans le cadre de leurs rencontres du 4ème type, une journée de réflexion sur les évolutions de l’impression 3D, aussi appelée additive manufacturing. Au centre des préoccupations de cet atelier, l’identification de d’usages potentiels futurs de ces outils et technologies et, surtout, celles qui pourraient entrer dans les portefeuilles de produits/services et technologies des PME participantes pour leur permettre de gagner en compétitivité et anticiper les évolutions de leurs marchés.

A l’époque, les idées mises sur la table trouvaient leurs sources dans les diverses étapes de la chaîne de valeur de l’impression 3D, la production, bien sûr, mais aussi le conseil et la logistique.

Quelques actualités récentes nous montrent que les esprits, les technologies, les usages ont bien évolué ces dernières années et que certaines des idées qui paraissaient alors tenir de l’utopie se sont frayé un chemin vers nos réalités. J’ai plus particulièrement noté:

  • la production de pièces à la demande (pour la réparation) avec l’initiative toy-rescue.fr qui propose des pièces à imprimer pour réparer de nombreux jouets – l’initiative inclut les fabricants et aussi l’esprit open-source et collaboratif
  • la 3D alimentaire, notamment à l’instigation de Barry Callebaut, qui permet la production (à la demande) de pièces en chocolat avec en tête de gondole l’impressionnante « Fior di cacao » qui s’ouvre lorsqu’on la nappe de chocolat chaud (Barry Callebaut révolutionne l’impression de chocolat en 3Dhttps://tinyurl.com/trlt35s)
  • l’utilisation de l’impression 3D par la SPI et le bureau d’architecture Pissart.be pour la réalisation d’une maquette d’un site à revitaliser. Elle sera présentée au public du prochain salon MIPIM à Cannes

Tout ceci pour rappeler que, même si le train est lancé, il n’est pas trop tard pour s’intéresser à l’impression 3D et qu’il y a encore des places importantes à prendre Pas seulement du côté de la production de pièces, mais aussi dans le service, le conseil et la logistique…

Et n’oubliez pas, les business shakers de la SPI peuvent vous accompagner dans ce processus.

Commenter

Comments are currently closed.