Pourquoi et comment faire de la veille?

Print Friendly, PDF & Email

Dans une intervention récente organisée en juillet dernier par le magazine Archimag, Jérome Bondu nous explique pourquoi et comment faire de la veille, et surtout quels devraient être les points  primordiaux auxquels les veilleurs devraient accorder de l’attention (https://www.youtube.com/watch?v=v8NScMxJGQw).

Parmi les 8 points qu’il met en avant (sourcing et collecte de l’information, surveillance de l’information, analyse collaborative, influence, sécurisation, sauvegarder et organiser), il y en a deux qui méritent un focus particulier:

  • l’analyse collaborative, qui questionne tout l’intérêt du partage des questions et des réponses, et Jérome Bondu de constater, comme tant d’autres acteurs, combien la collaboration est difficile dans les organisations – ceci dit, nos expériences tendent à prouver que le véritable frein n’est pas tant le pouvoir lié à l’information que la difficulté de transformer l’information en valeur (en action) et donc de justifier le temps consacré au partage et à l’analyse
  • l’influence, en l’occurrence plutôt dans sa composante « relations publiques », pas lobby, et qui doit presque tout à Edward Bernays – D’un côté, il faut s’exprimer et projeter des informations car « ce qui est invisible n’existe pas » et d’autre part il faut surveiller, comprendre et analyser les actions et les projections des autres afin de démasquer ce qui pourrait causer préjudice à votre entreprise

Cette intervention de Jérome Bondu dure une quinzaine de minutes. Suit alors un exposé d’un éditeur de logiciel, fortement teinté donc, et enfin une troisième intervention, bien intéressante à propos de la gestion des droits d’auteur (même si elle concerne principalement la France, les grandes idées sont aussi pertinentes pour la Belgique).


Commenter

Comments are currently closed.