La protection des secrets d’affaires, cela concerne toutes les entreprises, même les plus petites…

SPI-Shake_Me_Up-logo-RVB

Print Friendly, PDF & Email

Le SPF Economie, en collaboration avec les 3 régions, dont la Wallonie, vient de mettre en ligne une page Web qui promeut le secret d’affaires. Quelle bonne idée! https://www.secretdaffaires.be/

C’est l’occasion de rappeler que toutes les entreprises ont des secrets d’affaires, plus ou moins évidents, plus ou moins forts… et qu’ils ont des caractéristiques communes: une valeur commerciale, si pas évidente, au moins potentielle et un besoin de protection (car il suffit d’un seul acte, d’une seule attaque, d’une seule erreur pour que le secret soit éventé et disparaisse). Comme pour beaucoup d’actifs immatériels que l’entreprise se doit de protéger, en cas d’attaque, il est possible de se protéger des conséquences de la disparition du secret en ayant recours à la Justice. Mais celle-ci demandera la preuve que des protections raisonnables auront été prises pour assurer les secrets.

Pour bon nombre d’entreprises, la première difficulté réside dans la prise de conscience et l’identification de ses secrets. Ce n’est que dans un deuxième temps, seulement, que la problématique du choix des mesures pertinentes apparaît. Le rôle des Business Shakers de la SPI est aussi d’aider les entrepreneurs à identifier et à dresser l’inventaire de leurs secrets d’affaires (et autres éléments d’actifs immatériels – on parle de fichiers clients, de processus de travail, de connaissances techniques, de concepts, de codes et logiciels, de données de recherche et de fonctionnement, de stratégie, de contrats, de formules et recettes…) Et, sur cette base, d’envisager la mise en place de moyens raisonnables de protection, mais aussi de stratégies de protection, de sauvegarde et de valorisation de ces actifs immatériels.

Alors, si vous n’êtes pas encore tout à fait clairs avec vos secrets d’affaires, n’attendez plus pour prendre contact avec les Business Shakers de la SPI. Un premier contact n’engage à rien… (www.shakemeup.be)

 

Commenter

Comments are currently closed.