Série d’été (10/10) – Et si… vous décidiez de tout plaquer ?

hymer-camping-car-van-luxe-1-1024x576

Print Friendly, PDF & Email

C’est dans l’air du temps. Nombre d’entre nous, pour diverses raisons décident de tout plaquer pour recommencer quelque chose de différent.

Ça commence pour une démission, très fréquemment, et puis c’est à géométrie variable : on se lance comme freelance, on revend sa maison pour acheter un camping-car, on s’engage dans une communauté résiliente, on décide de vivre parmi les chèvres, bref tout est possible il suffit de démarrer.

Il suffit, oui. Pourtant se lancer dans cet inconnu, beaucoup en rêvent, certains en parlent et peu le réalise. D’une certaine manière, c’est un peu créer une entreprise, son entreprise, que de tout plaquer. Il faut donc avoir cet esprit entrepreneuriat pour y parvenir.

Et vous, chef d’entreprise, garant d’emplois, de volume d’affaire pour vos fournisseurs, de solutions pour vos clients, avez-vous le droit de vous poser cette question : et si je décidais de tout plaquer ? A priori, ayant déjà risquer l’expérience entrepreneuriale vous devriez avoir de bonnes bases pour y parvenir aisément. Il suffit d’un bon modèle de transition, d’un plan financier réaliste et un peu ambitieux et d’y aller, simplement y aller.

Et pourtant… Cette responsabilité qui est la vôtre vous fait peut-être croire que c’est impossible. Tel un parent, vous ne pouvez abandonner votre bébé et tout ce qui va avec. Que toute la sueur dépensée, les nuits de tracas, les heures perdues ne peuvent pas se finir dans un abandon ; une fuite vers un paradis inconnu.

Et pourquoi pas après tout ? Certes, abandonner en toute hâte quoique ce soit sans ordonnancement ni préparation vous rattrapera toujours ou que vous alliez, quoique vous fassiez. Par contre, si le choix est assumé, réfléchi et préparé tout devient possible. Il faut juste en prendre la mesure et s’organiser pour y parvenir.

Les démarches sont multiples et nécessitent des prises de décisions stratégiques. Chaque cas de figure s’avère être spécifique et il n’existe aucune formule clé en main. Toutefois, vous, comme n’importe quel autre individu avez le droit de vous poser cette question. Après tout, il est probable qu’au départ, vous étiez peut-être juste un technicien, un ingénieur ou un commercial et que votre métier à muter au fil de vos réussites et que celui-ci ne vous convient plus vraiment. Ne soyez pas prisonnier de celui-ci. Remettez vous au centre de votre propre projet et s’il faut passer la main à vos équipes, à votre associé ou à un repreneur motivé et tout aussi passionné que vous de votre métier, faites-le !

Ce n’est pas faire aveu de faiblesse que de décider de changer de vie, je dirais même qu’on est plutôt ici du coté du courage et de l’honnêteté envers soi-même et ses proches. Il est utile aussi de se faire aider dans ce moment clé de votre vie et de celle de votre entreprise. Il est préférable que tout se termine pour le mieux afin que se poursuive et votre vie et celle de votre entreprise sans vous mais toujours pour le bénéfice de son territoire et des personnes qui la compose.

Commenter

Comments are currently closed.