Série d’été (8/10) – Et si… vous osiez la communication transparente ?

220px-The_Circle_logo

Print Friendly, PDF & Email

Si vous n’avez jamais visionné le film « The Circle », je vous y engage. Ce film d’anticipation caricature l’ogre Google pour nous prouver que le bonheur suprême serait dans l’ultra transparence. Le fait que tout le monde puisse savoir tout de tous les autres à n’importe quel moment. La quintessence du voyeurisme, peut être aussi son dépassement. Oui, vous le voyeur, pouvez, à tout moment être vu… D’une certaine manière cela rééquilibre la balance, plus de privilégiés. Plus de choix.

Soyons clair, je ne défends absolument pas ce point de vue. J’espère pouvoir garder jusqu’à ma mort, ce petit paradis intime et personnel qu’est ma vie de famille, de couple et d’individu. Mais nous ne sommes plus à l’abri de rien dans ce monde qui, inéluctablement, est en changement. Comme le signale aussi mon honorable collègue dans ce  post  https://tinyurl.com/y5rdb2sf…) le problème n’est pas de se demander « si » quelque chose va changer mais plutôt de se poser la question du « Quand, du Comment et du Quoi » mais je m’égare, excusez-moi…

Par contre, il y a quelque chose qui pourrait changer et qui pourtant semble être un statut quo permanent dans bon nombre d’entreprises : la communication transparente. Lors de nos accompagnements, il est pratiquement systématique de retrouver des problématiques de communications : des non-dits, des interprétations, de la non-empathie, de la trop grande compassion, et je passe sur d’innombrables autres cas de figure.

Poser une question, expliquer une décision, montrer des éléments objectifs qu’ils soient financiers ou techniques, présenter sa stratégie et l’assumer avec bienveillance mais aussi assertivité sont des minuscules petites démarches qui permettent très souvent de très belles avancées collectives.

Personne n’aime qu’on lui cache quelque chose, qu’on l’infantilise, qu’on ne l’écoute pas. On peut ne pas être d’accord, on peut penser qu’on aurait pu faire autrement mais souvent, lorsqu’on sait, on comprend bien mieux les motivations des uns et des autres et on peut donc agir en conséquence. Alors osez demander si vous avez bien été compris, dites ce que vous pensez, assumez vos choix d’entrepreneur et partagez-les avec votre personnel. Celui-ci n’a besoin ni d’être materné ni d’être écarté. Vous travaillez dans une entreprise et vous vivez dans une communauté. Cette communauté a besoin de savoir, de comprendre et de communiquer pour fonctionner.

N’ayez plus peur, osez dire! Personne ne vous dévorera et ce sera peut-être de cette manière qu’enfin quelque chose changera dans le bon sens et que démarrera une nouvelle tranche de la vie de votre entreprise. En toute transparence.

Commenter

Comments are currently closed.