L’engagement et la loyauté des employés: conséquence de ceux des dirigeants de l’entreprise…

Print Friendly, PDF & Email

Simon Sinek constate qu’à l’armée, on donne des médailles à ceux qui prennent des risques, voire qui se sacrifient pour les autres. Alors que dans le monde des affaires, par contre, on donne des bonus à ceux qui sacrifient les autres pour que nous gagnions. Il s’est demandé pourquoi! Dans un premier temps, il a cru que c’était lié aux qualités individuelles. Que les militaires s’engageaient parce qu’ils étaient bons. Mais il s’est rendu compte qu’il était dans l’erreur, que la bonté des gens était liée à l’environnement de travail. Il a appris que les gens faisaient certaines choses, certaines actions, par confiance et collaboration. Parce qu’ils sont persuadés que les autres feraient la même chose pour eux…

Le souci, c’est que confiance et collaboration ne se décrètent pas. Ce sont des sentiments, ils doivent se vivre, se construire…Ce sont des sentiments qui découlent de celui de sécurité. Lorsqu’on se sent en sécurité, on accorde plus volontiers sa confiance et sa collaboration. Et cela, c’est de la responsabilité du chef d’entreprise! Et lorsque le leader choisi de mettre en avant la sécurité et la vie des personnes qui travaillent pour lui, de sacrifier son confort et les résultats tangibles, nous dit Simon Sinek, des choses remarquables se produisent. Finalement, ce qu’il nous dit, c’est que le rôle de leader est fort similaire à celui de parent… (https://tinyurl.com/py83v6o)

 

 

Simon Sinek est surtout connu pour son cercle d’or. Pour son idée que les clients n’achètent pas ce que vous faites, ni comment vous le faites, mais bien pourquoi vous le faites (https://tinyurl.com/m6hn94b).

Commenter

Comments are currently closed.