Série d’été (1/10) – Et si… vous deveniez influenceur?

influenceur

Print Friendly, PDF & Email

N’avez-vous jamais rêvé avoir raison avant les autres, choisir les produits à succès avant les autres, constater que les autres font systématiquement les mêmes choix après vous…?

Dans les années ’50, Lazarsfeld a théorisé l’influence et les influenceurs, ce qui a donné la définition suivante: un leader d’opinion est « une personne ayant un statut, une expertise ou une audience qui lui permet d’influencer un public plus ou moins étendu ». Plus récemment, Wikipedia nous dit que « Les influenceurs sont sollicités par les marques, les entreprises afin d’améliorer leur communication, ainsi que dans le cadre d’actions publicitaires. Les influenceurs travaillent majoritairement sur les réseaux sociaux en influençant de nombreux abonnés à travers leur compte Instagram ou encore leur chaîne YouTube. Ce sont des créateurs de contenu multimédia. L’influenceur se met en scène pour promouvoir des produits, il décrit, écrit et partage son quotidien avec sa communauté via différents supports: articles de blog, publications Instagram, vidéos Youtube, Instastories ou encore vidéos/photos Snapchat. Ils ont un rôle d’intermédiaire entre les entreprises et leurs potentiels clients. » (https://tinyurl.com/y2crto5m) Définition qui cadre bien avec l’imagerie d’Epinal qui met en avant des blogueuses cuisinières, pâtissières, modeuses, maquilleuses, mamans idéales… mais aussi quelques youtubeurs avec leurs cohortes de suiveurs.

Bien sûr, vous ne vous reconnaissez pas dans ces portraits, qui sont principalement actifs dans des communautés B2C, pour autant. Mais vous trouvez que, dans certains domaines, ceux de vos expertises, le monde marche un peu sur sa tête, que les consommateurs sont à côté de la plaque, que quelques innovations s’imposeraient et qu’elles sont à portée de main… La base est là, vous pourriez devenir un influenceur. Dans les environnements B2B, les influenceurs sont surtout des passionnés soucieux de partager, d’apprendre, d’apporter des points de vue à une communauté. Ils sont les piliers des écosystèmes et à ce titre sont de vrais leaders d’opinion (selon Fabienne Kellay, directrice chez Orange Business Services).

On ne se décrète pas influenceur. Pas plus qu’on ne s’improvise influenceur. Par contre, on s’impose influenceur petit à petit, dans le long terme, en partageant expériences, points de vues, analyses… dans des articles, des billets, des podcasts, des conférences, des interviews… tout en se déconnectant au maximum des marques et des intérêts commerciaux directs.
L’intérêt de l’influenceur B2B n’est pas dans le gain direct (par opposition à certaines démarches d’influenceurs B2C qui tentent de quitter la passion au profit du canal rémunéré). Le professionnel influent, par contre, vise une place privilégiée sur son marché grâce à son anticipation voire en agissant directement dessus, par exemple en participant à l’une ou l’autre instance de référence ou de normalisation.

Encore besoin d’informations avant de se lancer dans l’aventure? Découvrez le document « L’influenceur B2B – Une histoire de gourou, de leader d’opinion ou d’expert? » publié tout récemment par Faber Content (https://tinyurl.com/yxq2yo4w).

Commenter

Comments are currently closed.