Ce que Google sait de nous, cela donne le vertige…

Print Friendly, PDF & Email

On s’interroge beaucoup, ou pas, sur ce que sait réellement Google de nous et comment il acquiert ces informations. Intuitivement, on le sait, il n’y a pas de secret: quand c’est gratuit, c’est nous le produit, et Google enregistre, conserve, compile, exploite et vend de (très) nombreuses informations nous concernant. Ce qui nous échappe, c’est la mesure dans laquelle nous sommes scrutés…

A la lecture du document « Ce que Google collecte« , rédigé par le professeur Douglas C. Schmidt, de l’Université Vanderbilt, publié par digitalcontectnext.org et traduit par Framablog (merci à tous) on prend conscience de l’ampleur de cette collecte d’information. Que cette collecte peut être active (liée à une activité de l’internaute), mais surtout passive (sans lien avec l’activité de l’internaute). Que cette collecte peut être consciente (formellement acceptée par l’internaute – consentement éclairé), mais surtout inconsciente (https://tinyurl.com/y9tmnd5s). Il y a de quoi avoir le vertige…

La lecture de ce document, qui est bien plus factuel que technique, est à recommander à tout le monde. Elle devrait nous permettre de choisir en connaissance de cause si nous continuons à accepter les pratiques boulimiques des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) et autres géants du Web dont on peut sérieusement se demander de quelle côté de la ligne ils sont… et si c’est vraiment nécessaire et acceptable…

Commenter

Comments are currently closed.