Série de l’été (9/10) – Provoquer la raison d’être de votre entreprise

cirque_4to_y_5to_dia_2016208

Print Friendly, PDF & Email

Être un provocateur de nouvelles expériences. Voilà comment se définit cette drôle d’entreprise qu’est le cirque du soleil. Un cirque, une véritable entreprise me direz-vous? Oui, bien entendu et celle du soleil est très différente des autres et, surtout, est devenue une multinationale florissante. En effet, forte de ces 25 années d’expériences, elle a pu, au fil du temps, s’accroitre pour atteindre les 5000 employés avec 8 spectacles fixes dont plusieurs à Las Vegas et 6 spectacles itinérants (4 en cirques et 2 en arénas).
Au-delà de cette réussite commerciale, qui a d’ailleurs maintenant attiré des investisseurs financiers américains crédibles, le cirque du soleil développe des démarches internes tout aussi détonantes : des processus de recrutement avant tout axés sur des valeurs humaines plutôt que sur des compétences, des infrastructures créatives et inspirantes permettant aux artistes et techniciens de toujours parfaire leurs métiers, et une interaction avec ses fournisseurs et ses clients empreinte de décisions originales et expérimentatrices.

Le cirque du soleil provoque de nouvelles expériences « en invoquant l’imaginaire, en provoquant les sens et en évoquant l’émotion des gens autour du monde ».

N’est-ce pas quelque peu inspirant, voire même carrément motivant ?! Personnellement, je préfère cela aux sempiternelles : « Nous apportons à nos clients qualité et service pour… bla bla bla. » La raison d’être associée aux valeurs (dont je ne débattrai pas ici) est le cap et le cadre que se donne une entreprise. C’est le terrain de jeu dans lequel elle évolue et permet de faire évoluer ses travailleurs au quotidien. La raison d’être définit le pourquoi d’une entreprise et pourquoi chacun de ses membres se lève pour s’y rendre chaque matin. Cette petite phrase n’est pas à exhiber sur son site internet ou dans un cadre gigantesque au dessus du desk d’accueil. Non, la raison d’être de l’entreprise la définit. C’est son aura, son âme, son essence.

Il en existe d’autres assez bien tapées : »Organiser les informations à l’échelle mondiale pour les rendre accessibles et utiles à tous » (Google) ; « Améliorer le quotidien du plus grand nombre » (Ikea); « Inspirer les personnes pour leur donner envie de prendre soin de la planète » (National Geographic). Beaucoup pourront sans doute à raison me renvoyer dans les cordes en me signalant que ces entreprises extrêmement rentables utilisent ces jolies phrases pour gagner encore plus d’argent, pour contrôler encore plus de parts de marchés,… oui c’est aussi vrai. Une entreprise doit aussi gagner du pognon, non? Tant mieux pour elle si ça marche honteusement bien.

Toutefois, je reste persuadé que tous les leaders de ces entreprises ont directement définit la raison d’être de leur entreprise. Tous étaient animés par quelque chose, une mission qu’ils voulaient accomplir et qu’ils ont incarnés au travers de leur société. Au départ, leur motivation n’était donc pas de réaliser des bénéfices plantureux. Si on veut cela, on devient analyste financier, c’est beaucoup plus simple. Par contre, si on veut changer le monde (en bien ou en mal et ne fût-ce qu’un tout petit peu), on devient entrepreneur. Chaque personne qui démarre une entreprise que ce soit une SA ou une ASBL le fait pour répondre à un problème ou trouver une solution à un besoin, même si celui-ci est minime, futile ou extravagant. Ils l’ont tous fait.

Alors, replongez-vous dans vos idéaux, ce qui a animé votre désir de le devenir (entrepreneur)! Formalisez-le et surtout communiquez-le autour de vous (et pas uniquement à vos clients!) et je suis certain que cela provoquera de nouvelles expériences. 😉

Retrouvez tous les épisodes de notre série d’été.

Commenter

Comments are currently closed.