Erreurs stratégiques: le salut est dans la méthode de prise de décision

erreur

Print Friendly, PDF & Email

Olivier Sibony, professeur de stratégie à HEC (Paris) s’intéresse aux erreurs dans les prises de décisions. Plus particulièrement, les erreurs récurrentes parmi lesquelles il pointe celles liées aux décisions stratégiques. Mais avant toute chose, il convient de définir ce qu’est l’erreur et de ne pas la confondre avec le résultat. Il nous rappelle donc qu’un mauvais résultat n’est pas systématiquement la conséquence d’une erreur et qu’un bon résultat peut parfois suivre une décision erronée. La qualité d’une décision doit s’évaluer dans son contexte et à l’aune des objectifs et des informations et connaissances de l’époque.

Dans sa démarche, il considère trois types d’erreurs:

  • les erreurs d’actions (faire des actions qu’on ne devrait pas faire)
  • les erreurs d’inertie (on ne prend pas certaines décisions, par facilité, par habitude)
  • les erreurs de modèle mental (on envisage la décision à prendre dans un cadre inapproprié)

Selon lui, le problème ne réside pas tant dans l’existence des erreurs (l’erreur est humaine) que dans leur répétition, leur systématisme et leur non correction. Cette situation est consécutive à des biais cognitifs liés à des décisions individuelles (celles du patron). La meilleure manière de combattre ces biais est de modifier les processus de décisions en les rendant plus collégiaux et en les structurant.

A ce propos, savez-vous que l’intelligence stratégique est une discipline managériale qui s’intéresse justement aux décisions stratégiques des entreprises et à la collecte des informations utiles à leur traitement? Vous pouvez en découvrir davantage sur l’intelligence stratégique dans le livre « Comment 10 entrepreneurs ont simplifié leur quotidien » (https://tinyurl.com/jb8455h). Ou en prenant contact avec les accompagnateurs de la SPI.


Commenter

Comments are currently closed.