Série d’été (10) – Colleurs de post-it et fiers de l’être

columns-rosas-pizza-533x267

Print Friendly

Quoiqu’on en pense la mutation est en marche, n’en déplaise à certains. Depuis maintenant plusieurs années le post-it s’est installé sur les contours de nos écrans, sur les murs de nos bureaux ou sur les façades de nos frigos.
Le post-it a été imaginé grâce à un système de management novateur. En effet, chaque collaborateur de la société 3M peut durant 20% de son temps de travail, créer librement des projets à destination de l’entreprise. Un ingénieux ingénieur a inventé une colle qui ne collait pas suffisamment, embêtant pour un fabricant (entre autres) de colles.
C’était sans compter sur l’intelligence collective, quoi de mieux que de coller du papier sur un support sans laisser de traces ni faire de dégâts. C’est parfait pour se souvenir de choses ou lister des actions. Le post-it est né, mettant presque aux oubliettes le mythique magnet du frigo.
Le post-it a continué à muter pour atterrir dans les mains de pléthore de créatifs jeunes ou vieux qui ont exploité sa flexibilité à toute épreuve avec parfois un certain brio.
Dans le fond à quoi peut-il bien servir ? Au-delà des évocations présentées ci-dessus, le post à 2 vertus assez remarquables : d’une part, il permet de synthétiser à l’extrême une idée (en partant du postulat : un post-it = une idée) et d’autre part, il permet de réunir plusieurs membres d’une équipe autour d’une idée commune, comprise de la même manière par tous. Le post-it est notre carburant en tant qu’accompagnateurs en entreprise. Il alimente chacun des outils que nous vous avons présentés durant cet été. Il est essentiel à notre action et nous permet de challenger entrepreneurs, porteurs de projets et équipes pluridisciplinaires.
Terminons cette série par un moment poétique. Un collègue, notre Rimbaud de l’entreprise, me disait entre le Herve et la tarte au riz que le post-it est éphémère, il est voué à tomber. Si quelqu’un le ramasse ; cela veut certainement dire que l’idée qu’il porte est essentielle.
La mutation est en marche, faites preuve d’ouverture 😉.
Bonne rentrée à tous.

Commenter