Série d’été (1) – Le modèle d’affaires (BMC), le point de départ incontournable d’un accompagnement de PME

bmc_pleasanty_v01a

Print Friendly

A tout seigneur tout honneur, dans le cadre de cette série d’été, le premier outil que nous souhaitons vous présenter est le Business Model Canvas d’Alexandre Oosterwalder et Yves Pigneur. Cet outil, apparu il y a une dizaine d’années, s’est rapidement imposé comme un incontournable. Il est vrai qu’en neuf cases, il permet de décrire et de raconter l’histoire de la quête du déséquilibre entre les coûts et les revenus derrière lequel courent toutes les entreprises pour assurer ses succès d’aujourd’hui ou de demain.

Pour nous, accompagnateurs des entreprises liégeoises, le BMC est le premier outil sorti de la boite à outils. Il nous sert effectivement à cristalliser notre première compréhension des réalités des entreprises que nous accompagnons. Et c’est la confrontation de cette perception avec le point de vue des dirigeants qui nous permet de proposer une première liste d’actions qui seront bénéfiques à l’entreprise.

Dans un deuxième temps, nous invitons le dirigeant de l’entreprise, parfois en présence de ses collaborateurs, à décrire son modèle d’affaires. Pour bon nombre d’entre-eux, cet exercice s’avère difficile tant il impose aux participants de sortir de leurs zones de confort et de ce qu’ils font par habitude. L’exercice force, en effet, la verbalisation de certains comportements souvent pertinents mais aussi inconscients, l’explicitation de non-dits et autres fonctionnements habituels qui ont parfois perdu une bonne part de leurs justifications. Inévitablement, un questionnement émerge et des remises en cause pointent à l’horizon. Mais il est parfois nécessaire d’y aller par petites touches, de commencer par les modèles d’affaires des produits pour finalement arriver à celui de l’entreprise.

Il y a de multiples manières d’animer un exercice autour du modèle d’affaires, qui varient en fonction des objectifs poursuivis, du style de l’animateur et du temps disponible. Pourtant, les entreprises qui ont connu les joies de l’exercice témoignent généralement de bénéfices assez similaires. Parmi ceux-ci, on note:

  • la prise de conscience d’un décalage entre le fonctionnement théorique et le fonctionnement réel
  • un alignement, auprès de tous les participants, de la perception du mode de fonctionnement de l’entreprise, et une meilleure adhésion aux objectifs de celle-ci
  • l’identification d’opportunités pour le développement de l’entreprise
  • une réallocation d’activités et de ressources, en faveur de celles qui contribuent le plus aux objectifs de l’entreprise

Pour plus d’information sur le Business Model, nous vous invitions à relire le billet que nous y avons déjà consacré, Le Business Model Canvas est à la portée de tous… (http://tinyurl.com/y9robs8k).

Commenter

1 commentaire


  1. Par Série d’été : la boite à outils des accompagnateurs de la SPI at Le blog de la SPI – au service des PME liégeoises, le 17/07/2017 10:56

    […] Le modèle d’affaires (BMC), le point de départ incontournable d’un accompagnement de PME […]