Le pourquoi du comment

Print Friendly

J’ai rencontré ces derniers mois pas mal d’entrepreneurs au regard incertain, à l’évocation des nouveaux modes organisationnels (NMO). Sentant qu’il se passe quelque chose, entendant que leur modèle de travail va devoir évoluer, que le monde change bien fort et que leur entreprise devra prendre un train en marche, ils s’inquiètent, s’interrogent, s’intéressent à la question, voire enclenchent des « petits » changements au quotidien : télétravail, outils collaboratifs, simplification des processus, etc. sont déjà autant d’outils qui ne se révèlent pas toujours faciles à piloter dans leur mise en place.

Et pourtant, les modèles qui sont mis en exergue dans les médias (FAVI, SOL, GORE, etc.) relatent un tout autre niveau de changement. Et là… Faut-il être un génie de la communication pour libérer les travailleurs de son entreprise ? Être un leader hors pair, naturellement entrainé à penser en dehors des sentiers battus, pour emmener son entreprise dans un modèle d’organisation où l’innovation et le bien-être sont la norme ? Bref, faut-il être un débrouillard éclairé pour faire passer son entreprise aux NMO ?

Lorsqu’il est demandé aux responsables des entreprises précitées de s’exprimer sur le comment, les dirigeants parlent – généreusement – de leur propre cas, refusant de s’aventurer dans un quelconque mode d’emploi et renvoient leur interlocuteur à leur propre contexte. Quand Alexandre Gérard (Chrono Flex) se présente auprès de Jean-François Zobrist (Favi) pour demander conseil lors d’une conférence, il n’en tire qu’un « Démerde-toi ! » qu’il n’est pas près d’oublier.

Alors, je vais pour une fois donner directement un conseil : avant de chercher la recette, écrivez sur un papier POURQUOI vous voulez faire évoluer votre entreprise. Parlez-en autour de vous, affinez votre vision du sujet, développez votre point de vue. Car votre capacité à définir votre POURQUOI mesure la force de votre conviction, et sera le pilier de votre COMMENT. Plus vous comprendrez vos motivations, plus vous y croirez …et donc plus vous aurez de nouvelles idées, vous alignerez vos actes et vos faits avec votre démarche, vous vous autoriserez des erreurs et enthousiasmerez votre personnel.

« Parce que le monde change », « parce que l’entreprise ne se porte pas bien », « parce qu’il faut s’adapter et être de son temps », « parce que je sens que c’est ce qu’il fait faire », ce ne sont pas de bonnes raisons. Quelle est votre motivation, à vous ?

Commenter

Comments are currently closed.