La chance sourit aux audacieux… (surtout à ceux qui ont la frite!)

slidenjoy-belgianfries

Print Friendly, PDF & Email

Qui n’a pas déjà entendu parler de la « théorie des 6 poignées de mains » aussi appelée « les six degrés de séparation« ? (http://tinyurl.com/p7u2yfh). Il s’agit de cette théorie du hongrois Frigues Karinthy qui nous dit que n’importe qui dans le monde est contactable en se faisant introduire auprès de 6 personnes successives. Et à en croire les gourous es réseaux sociaux, c’est encore « plus facile » dans le monde de Facebook ou celui de LinkedIn. Encore faut-il trouver et activer les bonnes connexions, ce qui n’est pas une mince affaire. On a beau avoir des centaines d’amis sur Facebook, ce n’est pas pour autant qu’on peut entrer en contact avec Mark Zuckerberg.

Il y a bien des moyens pour contacter une personne que l’on ne connaît pas. Et on imagine les séances de brainstorming qui se sont tenues dans la start-up de Charleroi Slidenjoy (www.slidenjoy.com) lorsqu’ils ont voulu obtenir un rendez-vous avec le patron fondateur de Facebook. L’option choisie repose sur la convivialité, le partage, les médias sociaux et… la frite (on est quand même en Belgique).

Leur carton d’invitation? Une vidéo dans laquelle ils proposent d’offrir une frite à chacun des collaborateurs de Facebook.

Le messager? La communauté à travers le partage.

La condition du succès? Que Mark Zuckerberg ait le sens de l’humour et soit amateur de bonne bouffe.

On souhaite à nos amis carolos que leur petit délire atteigne son but et on les remercie de nous montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de gros moyens pour se faire connaître à travers le monde.

Alors, Mark, si tu nous lis, n’attends pas pour regarder la vidéo, découvrir http://www.friesforfacebook.com/ et inviter Slidenjoy à te servir les meilleures frites du monde.


Commenter

Comments are currently closed.