Et vous, quel mangeur d’insectes êtes-vous?

pates-aldento

Print Friendly, PDF & Email

La jeune marque liégeoise ALDENTO, des pâtes alimentaires partiellement à base de farine d’insectes (http://www.goffardsisters.com/), vient d’avoir les honneurs d’un reportage dans le JT de RTL (http://tinyurl.com/oq38tda). On découvre les sœurs Goffard, porteuses du projet, dans leur atelier à Namur ainsi qu’une question qui s’avère particulièrement stratégique: dire ou ne pas dire qu’il y a des insectes dans leurs pâtes?

J’ai préparé et goûté ces pâtes. Mon expérience gustative s’est apparentée à celles que j’ai pu avoir avec des pâtes complètes. La principale différence ne se voit pas dans l’assiette, mais impacte le cuisinier: les protéines sont déjà dans les pâtes, pas besoin d’en rajouter… Et j’ai trouvé que c’était, somme toute, une invitation à une meilleure bouffe.

Dans le monde des mangeurs d’insectes, il y a d’un côté ceux qui n’ont aucune barrière, et de l’autre ceux pour qui ce n’est absolument pas envisageable et, entre les deux, toutes les nuances possibles. Parmi ces derniers, il y a encore ceux qui accepteraient de se faire « piéger », comme on fait découvrir à un enfant de nouveaux goûts sans lui avouer qu’il mange ce qu’il dit détester, et ceux pour qui cette option s’apparente juste à de l’empoisonnement volontaire et est donc totalement inacceptable. Cette dernière attitude est révélatrice du poids des mots, ou plutôt du poids de l’image que l’on se fait des mots.

A ce jour, ces pâtes ne visent pas un marché de masse et il est probable que le succès de cette entreprise dépendra de la manière dont elle abordera cette question et du modèle d’affaires qui se construira autour de sa réponse. Un bel exercice pour un accompagnement en intelligence stratégique…

Commenter

Comments are currently closed.