Les nouvelles façons de travailler dans votre entreprise ?

Print Friendly, PDF & Email

Décidément, c’est un sujet dans l’air du temps ! Il ne se passe pas un jour sans que la veille de notre équipe IS ne nous ramène ce sujet sur la table.

Nouvelles générations de travailleurs (Y et bientôt Z), mélange des sphères privées et professionnelles, télétravail, co-working, nomadisme, sociocratie, plate-formes collaboratives, « gamification », guerre déclarée aux « bullshit jobs », revendication du bonheur au travail,… Oui, le monde change beaucoup ces temps-ci, et le management des organisations va [devoir] s’adapter. Un défi pour de nombreuses PME, qui cherchent à concilier impératifs de production, valeurs et culture d’entreprise et compétences des ressources humaines disponibles en interne ou via son réseau de sous-traitants.

Quel modèle de management adopter? Comment parler à ses collaborateurs de ces changements ? Faut-il construire ensemble? Que doit-on soutenir, que peut-on accepter et que ne doit-on absolument pas « lâcher » ?

Les entreprises qui ont fait le pas relatent souvent le même processus : on essaye, on questionne notre personnel, on avance par essai-erreur, on transpire (car parfois, le changement peut être radical) et on savoure le résultat.

Mauvaise nouvelle donc : il n’y a pas de kit de montage ! Mais bonne nouvelle : les entreprises qui ont revisité leur modèle apprécient partager leur expérience, les étapes du succès comme les erreurs. Car dans ces nouveaux modèles de management, les échecs font partie du chemin, et donc contribuent au succès (à ce sujet, vous pouvez réviser vos bases avec mon billet « Youpie on s’est planté« ).

Une chose est sûre : chaque PME doit se construire son propre modèle, en respectant son métier et les personnes qui la composent. Il faut en outre admettre qu’une certaine dose d’humilité est nécessaire pour démarrer la démarche. Mes premiers conseils aux intéressés sont les suivants :

  • échangez, discutez, lisez, parlez avec d’autres chefs d’entreprise. Bref, inspirez-vous de l’expérience des pionniers.
  • recherchez la simplicité : éviter de rentrer dans des « machines à process » dès le départ, elles ralentissent l’effort de co-construction, nuisent à la qualité de la communication et tuent les bonnes idées.
  • intégrez vos collaborateurs dans la construction du modèle : de quoi ont-ils envie ? Quels sont leurs besoins ? Ont-ils des idées pour y répondre ? Retenez ceci : interroger et discuter n’est pas promettre de faire (peur de la boîte de Pandore). C’est juste admettre deux autres choses : il y a plus d’idées si on met les expériences personnelles dans le pot commun, et chacun est susceptible d’avoir de bonnes idées !
  • construisez pas à pas : prenez ce qui vous semble une bonne idée, testez à votre rythme et à petite échelle. Inutile de révolutionner, évoluer, c’est déjà pas mal !

Commenter

Comments are currently closed.