Etude sur la protection du capital immatériel des PME wallonnes de moins de 250 personnes

Print Friendly, PDF & Email

La Région Wallonne vient de lancer une étude sur la protection du capital immatériel des PME de moins de 250 personnes. L’objectif est d’identifier les besoins de ces dernières en matière de soutien et d’accompagnement. Il résultera probablement de cette initiative une modification des dispositifs d’aide et de soutien de la Région Wallonne à destination des entreprises.
L’équipe IS de la SPI est particulièrement sensibilisée à ces aspects de protection du capital immatériel des entreprises. Et pour cause, il s’agit d’un des trois piliers sur lesquels reposent l’intelligence stratégique (pour rappel, les deux autres sont la collecte de l’information et le lobby/influence – http://tinyurl.com/qfpaq6s). Nous invitons donc tous nos lecteurs à consacrer un peu de temps pour répondre au questionnaire en ligne (https://tools.uclouvain.be/limesurvey200/index.php/547579?lang=fr) non seulement pour contribuer aux résultats de l’enquête, mais aussi parce que les questions posées pourraient les interroger sur le besoin de protéger leurs informations.
Nous profitons de l’occasion pour rappeler que l’équipe IS de la SPI est à la disposition des entreprises liégeoises pour les aider à mettre en œuvre de véritables démarches de gestion et d’exploitation de l’information dont le but est le développement et la pérennisation de leurs avantages concurrentiels. Le BEP (Namur – www.bep.be), la CCIH (Charleroi – www.ccih.be), IDETA (Tournai – www.ideta.be) et IDELUX (Luxembourg – www.idelux-aive.be) sont les opérateurs wallons qui offrent les mêmes services aux entreprises en dehors de la province de Liège. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez identifier et hiérarchiser les besoins de votre PME en matière de protection d’information et de capital immatériel (même si vous êtes une société de services) ou booster l’activité de votre PME.

Commenter

Comments are currently closed.